Tag Archives: Quebec

English vs French – Linguistic favoritism by Tax Court Judge : decision quashed by the FCA

 Fasken Martineau Tax bulletin

In Industrielle Alliance vs. Mazraani and MNR[1], the Federal Court of Appeal recently quashed a Tax Court of Canada decision on the basis that the trial judge violated the linguistic rights of both witnesses and counsel for Industrielle Alliance. The reasons for judgment can be found here in English and French.

The Tax Court of Canada decision

Before the Tax Court of Canada (TCC), Kassem Mazraani[2] appealed the Minister’s determination that he was not engaged in insurable employment while working for Industrielle Alliance between April and November 2012. Industrielle was an intervenor to the appeal and had taken the position that the Minister’s determination was correct since an independent contractor agreement had been concluded with Mazraani. The appeal was heard under the informal procedure before Justice Archambault and the hearing lasted 6 days. Mazraani filed his appeal in English, the Minister’s reply was in English also and Industrielle’ s intervention was in French.

In a massive 160 page decision, the TCC concluded that Mazraani was engaged in insurable employment.

Continue Reading »

facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Favoritisme linguistique lors d’une audition à la Cour canadienne de l’impôt : la Cour d’appel fédérale annule une décision

 Fasken Martineau Tax bulletin

Dans la récente décision Industrielle Alliance, Assurance et services financiers Inc. c. Mazraanim et M.N.R.[1], la Cour d’appel fédérale annule une décision de la Cour canadienne de l’impôt au motif que le juge de première instance a enfreint les droits linguistiques des témoins et de l’avocat de l’Industrielle Alliance. Les motifs du jugement peuvent être consultés ici en anglais et en français.

Décision de la Cour canadienne de l’impôt

Devant la Cour canadienne de l’impôt (CCI), Kassem Mazraani[2] en appelait de la décision du Ministre selon laquelle il n’occupait pas un emploi assurable auprès d’Industrielle Alliance durant la période d’avril à novembre 2012. Industrielle Alliance était une intervenante dans le cadre de l’appel à la CCI. Elle soutenait que la décision du Ministre était juste, puisque l’entreprise avait conclu un contrat d’entrepreneur indépendant avec Mazraani. L’appel a été entendu selon la procédure informelle par le juge Archambault et l’audition a duré six (6) jours. L’avis d’appel de Mazraani était en anglais, la réponse du Ministre était aussi en anglais et l’avis d’intervention d’Industrielle Alliance était en français.

Dans une décision imposante de 160 pages, la CCI a conclu que Mazraani avait occupé un emploi assurable.

Continue Reading »

facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Modifications announced to the Act respecting duties on transfers of immovables

montreal-865436_1920

Duties on Transfers of Immovables in Québec: Implementation of Previously Announced Amendments

On November 16, 2016, the Minister, Carlos J. Leitão, tabled Bill 112 giving effect to several fiscal measures announced in the Budget Speech delivered on March 17, 2016.

Among the measures set out in Bill 112 are the modifications announced to the Act respecting duties on transfers of immovables (CQLR c. D-15.1) (the “Act”). Bill 112 must still go before a parliamentary commission before its adoption.

The measures announced in the Budget Speech revolve around the following three main changes:

  • Imposing mutation duties at the time of the transfer of an immovable, as opposed to the time of its registration in the land register – thereby imposing off-title transfers of an immovable;
  • Amending the conditions of certain exemptions from payment of mutation duties, in particular in respect of transfers between closely-related parties, and introducing a requirement that the exemption conditions underlying the exemption be maintained for a period of 24 months following an exempt transfer;
  • Introducing new conditions applicable to exemptions, specifically in respect of transfers between former de facto (common-law) spouses and transfers in favour of an international governmental organization that has entered into an agreement with the Government with respect to its establishment in Québec.

It is worthwhile noting that the measures will only apply to transfers of immovables occurring after March 17, 2016.

Bill 112, entitled An Act to give effect mainly to fiscal measures announced in the Budget Speech delivered on 17 March 2016, details the means by which these amendments will be implemented. One should note that Bill 112 will only come into force on the date of its passage by the National Assembly and its assent thereto by the Lieutenant-Governor.[1]

Continue Reading »

facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Modifications annoncées à la Loi concernant les droits sur les mutations immobilières

castle-547206_1920

Droits sur les mutations immobilières : Mise en œuvre des modifications annoncées

Le ministre Carlos J. Leitão a déposé le 16 novembre 2016 le Projet de loi 112 mettant en œuvre certaines mesures fiscales annoncées lors du discours sur le budget du 17 mars 2016.

Parmi les mesures reflétés au Projet de loi 112, on retrouve les modifications annoncées à la Loi concernant les droits sur les mutations immobilières (CLRQ c. D-15.1) (la « Loi »).  Le Projet de loi 112 doit encore être examiné en commission parlementaire avant son adoption.

Ces modifications annoncées au discours du budget sont principalement de trois ordres :

  • Imposer le droit sur les mutations au moment du transfert d’un immeuble, et non au moment de son inscription au registre foncier – ayant pour effet d’imposer les transferts d’immeubles effectués hors titres;
  • Modifier certaines conditions d’exonération du droit sur les mutations, notamment entre parties étroitement liées, et d’insérer une exigence du maintien de la condition d’exonération pour une période de 24 mois suivant un transfert exonéré;
  • Introduire de nouvelles conditions d’exonération, notamment à l’égard des transferts effectués entre ex-conjoints de fait et de transferts effectués en faveur d’une organisation internationale gouvernementale qui a conclu une entente avec le gouvernement relativement à son établissement au Québec.

Fait à noter, les mesures ont effet à compter des transferts d’immeubles réalisés après le 17 mars 2016.

Le Projet de loi 112, intitulé Loi donnant suite principalement à des mesures fiscales annoncées à l’occasion du discours sur le budget du 17 mars 2016, vient détailler la mécanique par laquelle ces modifications seront mise en œuvre.  À noter que le Projet de loi 112 n’entrera en vigueur que suite à son adoption par l’Assemblée nationale et sa sanction par le Lieutenant-gouverneur.[1]

Continue Reading »

facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail